Chargemente en cours de…

Sur la rive gauche de la Dordogne, à Couze-et-Saint-Front, le moulin de la Rouzique est un ancien moulin à blé, reconverti au XVIIIe siècle en moulin à papier réalisé à partir de fibres de chanvre, de lin et de coton. En raison de la régularité du débit de la rivière et la qualité de son eau, ce village est devenu, dès le XVe siècle, le berceau de la papeterie en Aquitaine. Son emplacement géographique a également contribué à la commercialisation du papier de Couze. En effet, la Couze se jette dans la rivière Dordogne, à 17 km en amont de Bergerac, offrant ainsi un débouché commercial vers Bordeaux et l’Europe du Nord, grâce autransport en gabares. L’exceptionnelle concentration de bâtiments, relativement bien préservés, pour la plupart du XVIIe et XVIIIe siècles, explique pourquoi le village de Couze-et-Saint-Front est aujourd’hui un site unique d’archéologie industrielle du papier en France. Attesté dès 1530, le moulin à papier de la Rouzique, a fabriqué du papier à base de vieux chiffons de manière artisanale, puis semi-industrielle jusqu’en 1983, date à laquelle la SAPPAC (Association pour la sauvegarde des Anciennes Papeteries et du Patrimoine Archéologique de Couze) décide de sauvegarder ce témoin exceptionnel du passé papetier de Couze-et-Saint-Front. Devenu « écono-musée du papier », cet écomusée du papier chiffon est toujours en activité. En compagnie du papetier et des animateurs de l’association Au Fil du temps, plongez dans le monde du papier chiffon.

Les treize moulins, répartis sur seulement quelques kilomètres de la Couze, constitue un site unique d’archéologie industrielle, témoignage d’une tradition papetière ancienne. Quatre de ces moulins ont été rachetés par la commune, grâce aux aides financières du Département et de la Région, dans le cadre du Contrat de Pays Lindois. Ce patrimoine a été mis à la disposition de la SAPPAC (Association pour la sauvegarde des Anciennes Papeteries et du Patrimoine Archéologique de Couze). Depuis sa création en 1984, la SAPPAC a axé ses efforts sur la restauration du moulin de la Rouzique, le mieux conservé pour y installer un musée actif du papier. Aujourd’hui, La Rouzique est un lieu d’accueil du public (scolaires, familles, groupes, stagiaires…), mais également un lieu de production et d’expérimentation. (1)


button icon button icon

À la découverte des lieux…

 Classé Monument Historique (MH)Au Moulin de la Rouzique, le guide retrace toute l’histoire du lieu et les étapes de la fabrication du papier. Vous apprendrez pourquoi la papeterie s’est développée ici, entre Couze et Dordogne. Vous découvrez les gestes liés à la fabrication du papier fait-main. Grâce à des démonstrations et des ateliers vous verrez comment de modestes morceaux de chiffons – qu’on nomme en occitan pétassous – se transforment en feuilles de papier. Tous les jours en été, vous pouvez fabriquer votre propre feuille de papier, réalisée à partir d’une pâte « pur chiffon », et vous pourrez même repartir avec !

Lors des journées événementielles, il est également proposé aux visiteurs des rencontres avec des associations, artisans, passionnés qui travaillent autour de projets liés au papier. Le moulin est un lieu vivant et ouvert aux créations actuelles sous toutes ces formes. Certains outils du moulin, fonctionnels, peuvent également être mis à disposition pour accompagner des créateurs qui sauront partager leurs savoir-faire avec le public.

À la fin de votre visite, vous découvrirez une riche collection de filigranes, gage d’authenticité des papiers officiels, dont certains datent du Moyen-Âge. Une scénographie permet à petits et grands de mieux connaitre ce motif obtenu à l’aide d’un fil métallique brodé à la surface de l’outil qui, par transparence, sert à identifier la feuille de papier.

moulina-papier-de-la-rouzique-sechage-feuille-de-papier

Une brève histoire du Moulin de la Rouzique

La vallée de la Couze fut pendant deux siècles un des centres papetiers les plus importants du sud-ouest de la France. La Couze est une petite rivière (30 km), affluent rive gauche de la Dordogne. Il est difficile de situer avec exactitude l’introduction de l’industrie papetière à Couze. Toutefois, un registre datant de 1530, mentionne l’existence de huit moulins à papier, dont celui de la Rouzique. Au XVIIIe siècle, à l’apogée de l’industrie papetière de la vallée, ont cohabité dans cette zone restreinte jusqu’à quinze moulins à papier. À l’époque de la Révolution, elle concentre encore, à elle seule, la moitié des 24 moulins recensés dans le département de la Dordogne. En devenant le fournisseur de quelques royaumes en Europe du Nord, principalement la Hollande, cette industrie a bénéficié d’une renommée internationale. Et elle a fait la prospérité des maîtres papetiers de la vallée qui, presque tous, fabriquaient sur commande du papier aux armes d’Amsterdam. Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, la Hollande sera le principal marché des papetiers de Couze.

Ce succès s’explique avant tout par la qualité de l’eau de la Couze et sa composition. Il est en effet nécessaire de disposer d’une eau pure pour blanchir les chiffons. Or, le pH neutre de la Couze est particulièrement adapté à la fabrication de la pâte à papier.

Située à 20 kilomètres en amont de Bergerac, la vallée de la Couze fut pendant deux siècles un des centres papetiers les plus importants du sud-ouest de la France. L’activité papetière est présente depuis le XVIe siècle ; un terrier de 1530 (registre foncier de la Seigneurie) mentionne neuf moulins (ils fonctionnaient encore au XIXe siècle), sans être exclusivement affectés à la fabrication du papier, puisque certains faisaient également office de moulins à blé. Lorsque la fabrication du papier à la main fut menacée par la fabrication mécanique, l’invention en 1840, par Monsieur Prat, du papier filtre destiné à l’industrie chimique sauva l’industrie papetière qui reste jusqu’à aujourd’hui l’activité économique dominante de la vallée. Le moulin de la Rouzique, mentionné dès 1530 et en activité jusqu’en 1983, a conservé tout le matériel nécessaire à la fabrication du papier filtre : une machine à forme ronde, trois piles hollandaises, des cuves et deux roues (l’une à palettes de fer dont il ne reste que les supports et la seconde à palettes de bois). Le moulin des Guillandoux a été utilisé pendant tout le 19e siècle comme moulin à blé et comme papeterie ; il possède deux niveaux de séchoirs. Le bâtiment des moulins Sous le Roc et du Merle est sans doute le bâtiment le plus ancien du site ; son plan n’a pas changé depuis 1750 ; il abritait autrefois au rez-de-chaussée deux papeteries distinctes. Le petit étendoir situé face au moulin de la Rouzique lui est relié par une réseau de rails avec wagonnets. (1)

Les difficultés de la filière papetière commencent à l’époque de la Révolution. La main d’œuvre puis la chiffe viennent à manquer, et le commerce est rendu difficile par la conjoncture. Ne pouvant plus représenter les croix et couronnes en filigranes, les papetiers sont privé de leur principal débouché. Sous l’Empire, la modernisation des techniques de production aggravent la situation. La concurrence vient principalement des papetiers charentais qui utilisent de nouveaux outillages plus performants (piles hollandaises, cylindres sécheurs…). Beaucoup de moulins sont en difficulté… C’est alors que l’invention du papier filtre destiné à l’industrie chimique, en 1840, par Monsieur Prat, sauva temporairement l’industrie papetière qui resta prospère jusqu’au XIXe siècle.

En cette fin de XXe siècle, deux moulins sont encore en activité, perpétuant ainsi la fabrication artisanale du papier à la main : le moulin de Larroque, et celui de la Rouzique.

Classement

  • Le moulin de la Rouzique et son système hydraulique font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 5 décembre 1989 (Notice référence PA00083076).
  • L’étendoir de la Rouzique (côté ouest du moulin) et le petit étendoir en face font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 5 décembre 1989.

Infos pratiques

Accès – Localisationicon info

  • Carte : IGN xxx – xxx.
  • Situation : Route de Varenne, 24150 Couze-et-Saint-Front.
  • Coordonnées GPS : Longitude : 0.7028175 | Latitude : 44.830125.
  • Google Map : https://goo.gl/maps/fQTfARReAgz.

Visites

  • Visite guidée obligatoire.
  • Langues de la visite : français, anglais.
  • Livret-jeu pédagogique pour les enfants.
  • Résumé de la visite en anglais, en allemand.

Services

  • Boutique spécialisée pour réaliser vous-même vos cartes, faire-part, ou pour vous essayer au scrapbooking. Découvrez une gamme de papiers du monde entier ainsi que des produits artisanaux issus de papiers recyclés. Des objets de papeterie ainsi que des livres consacrés aux loisirs créatifs et au patrimoine sont également disponibles à la vente.
  • Boire et manger : boissons, aire de pique-nique.
  • Petits chiens admis.

Accessibilité – Confort

  • Proximité du parking au site : 200 m. Distance depuis le guichet au début de la visite 150 m.
  • Distances à parcourir : beaucoup. Nombreuses marches ou pentes à négocier.
  • Toilettes assez spacieuses pour accompagner un enfant, pour une personne à mobilité réduite, mais sans eau Chaude ni espace bébé.

Plus d’infos sur l’accessibilité et le confort de cette visite en consultant la page Moulin de la Rouzique sur le site ConfortExplore.

Pour en savoir plus…


Notes :

Crédit Photos :

  • Baigné par la Couze, le côté oriental du moulin de la Rouzique, Couze-et-Saint-Front, Dordogne, By Père Igor (Own work), via Wikimedia Commons.
  • Le moulin Sous le Roc, Couze-et-Saint-Front, Dordogne, By Père Igor (Own work), via Wikimedia Commons.
  • Cuvier du moulin de la Rouzique, Couze-et-Saint-Front, Dordogne, By Père Igor (Own work), via Wikimedia Commons.
  • La roue à aubes métallique, Moulin de la Rouzique, Écono-musée du papier, By Père Igor (Own work), via Wikimedia Commons.
  • Séchage des feuilles, au Moulin de la Rouzique, Écono-musée du papier, Couze-et-Saint-Front, Dordogne, © JF Tronel.


Adresse

Adresse:

Moulin de la Rouzique, Écono-musée du papier 24150 Couze-et-Saint-Front

Téléphone :
Contact
Planifier mon itinéraire

Heures d'ouverture

Lundi

Consultez le site officiel

Mardi

-

Mercredi

-

Jeudi

-

Vendredi

-

Samedi

-

Dimanche

-

Laisser un Avis

Intérêt du lieux
Beauté du lieux
Facilité à trouver
Qualité des services
Accessibilité handicap
Publication en cours ...
Votre évaluation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs