Le Cheval de Villars, l'emblème de la Grotte de Villars en Dordogne-Périgord

Formée à l’ère jurassique, il y a 150 millions d’années, la grotte de Villars est une formation de type karstique, un décor de concrétions vertigineuses, un chef d’œuvre de la nature et du temps. Elle se distingue par son intérêt à la fois géologique et préhistorique. C’est en effet la seule cavité à concrétions ornée de peintures paléolithiques, à l’oxyde de manganèse. C’est aussi le plus grand réseau souterrain du Périgord et l’une des plus belles grottes de la région, un univers étrange et grandiose dans lequel l’homme préhistorique a laissé la trace de son art. On y retrouve des animaux (chevaux , bisons, etc.), de mystérieux signes, et même de rares figures féminines.


button icon button icon

Découverte en 1953 par une équipe du spéléo-club de Périgueux, c’est le plus grand réseau souterrain du Périgord : treize kilomètres ont été explorés à ce jour. Les eaux d’infiltration ont créé l’un des plus beaux décors naturels avec d’impressionnantes coulées de calcite, de fines stalactites, des gours, des draperies translucides et d’innombrables stalagmites. La « Salle des cierges » est particulièrement étonnante. Cinq ans plus tard, en 1958, une nouvelle exploration révèle des peintures préhistoriques comme la rotonde des chevaux, une magnifique fresque recouverte d’une fine pellicule de calcite qui lui donne une couleur bleue si particulière. La scène du bison et du sorcier constitue l’une des rares représentations humaines de l’art préhistorique.

À la découverte des lieux…

Située sur le versant ouest du massif du Cluzeau, la grotte de Villars est une caverne naturelle fortement concrétionnée. Elle s’est formée au quaternaire, dans une roche calcaire. C’est une formation de type karstique, habituelle dans la région. Sur les 13 km explorés depuis la découverte de la grotte en 1953, seuls 600 m de galeries reliant des salles creusées par la rivière souterraine peuvent être parcourus.

Avant ou après la visite, regardez le film d’animation qui vous présente l’intégralité du site, y compris les parties qui ne se visitent pas, véritable enchevêtrement de galeries et de salles s’étendant sur plus de 13 kilomètres et plusieurs niveaux. Il vous permettra de mieux comprendre les phénomènes géologiques ici à l’œuvre.

Un couloir sinueux donne accès à des salles offrant un décor féerique. Sur plusieurs centaines de mètres, les parois sont tapissées de concrétions très variées : forêt de stalagmites et stalactites, draperies translucides mesurant jusqu’à 6 mètres de longueur aux délicates fistules, gours, colonnes, chaos, cierges et bénitiers… La blancheur de certaines stalactites formées de calcite presque pure indique un écoulement rapide des eaux à ces endroits.

Un son et lumière évoque pendant ce parcours les différentes étapes de formation de la grotte.

En complément de la visite de la grotte, un sentier aménagé sur 700 mètres, vous propose un parcours pédagogique et ludique avec quizz pour découvrir le mode de vie de nos ancêtres : qui était-il ? dans quel milieu vivait-il ? que mangeait-il ?…

Villars, une grotte préhistorique ornée

C’est dans la partie la plus profonde de la grotte que se situe la salle renfermant une trentaine de peintures et gravures pariétales. Leur taille moyenne est inférieure à 50 cm. Elles sont organisées en ensembles bien délimités. Elles représentent principalement des chevaux (dont le remarquable Petit Cheval bleu au galop), mais aussi des bouquetins, des bisons, une représentation humaine et quelques figures féminines très schématisées. Les artistes Magdaléniens ont utilisé les parois les plus plates et les plus sèches pour exécuter leurs peintures profitant parfois de la forme de la roche pour donner du relief à leurs représentations. Ils ont utilisé du manganèse (pigment naturel de couleur noire) réduit en poudre et mélangé à un liant, peut-être de la graisse animale fondue, ainsi que de l’ocre (roche dont la couleur va du brun au rouge). Plusieurs techniques d’application ont été employées : application avec le doigt au pinceau de poils ou soufflé en poudre sur la paroi.

Comme les œuvres de Lascaux, elles sont attribuées au magdalénien ancien. Se devine une figure d’homme aux bras levés se faisant charger par un bison, thème également abordé à Lascaux. On peut également remarquer plusieurs œuvres non-figuratives isolées des autres représentations : des points ou des traits peints, signes barbelés, croix.

Le plafond et les parois de cette dernière salle ornés d’une multitude de fines stalactites et stalagmites. Vous n’êtes qu’à 3 mètres de profondeur comme en témoigne le chevelu pendant de quelques racines…

Le voile de calcite qui les recouvre les protège, mais donne un aspect bleuté qui nuit quelque peu à leur lecture. La grotte étant toujours active, ces témoignages émouvants sont d’autant plus précieux qu’ils s’effaceront inexorablement avec le temps, recouverts de concrétions

Le long trajet d’accès est marqué d’un pointillé d’ocre rouge et noir. Dans les salles ornées, des traces de passage des hommes préhistoriques avaient été observées et divers objets et éléments mobiliers ont été recueillis. Ils sont conservés et présentés sur place : nombreuses concrétions cassées, godets naturels de calcite, éclats de silex, dont un rubéfié et éclaté au feu, vestiges osseux, notamment de renne (omoplates), un bois de renne, fragments d’ocre et de manganèse.

Comme à Rouffignac, cette immense cavité a été fréquentée par l’ours des cavernes qui y a laissé sur les parois les traces nettes de ses griffes, antérieurement à l’occupation de l’homme.

Histoire et découverte

Ancienne entré de la Grotte de Villars en Dordogne-PérigordFin 1953, au soir tombant d’une froide journée d’hiver, une équipe du spéléo-club de Périgueux errait dans les taillis du Cluzeau. Sous un pointement de roches vives, se dissimulait un terrier de renard obstrué par des pierres et impénétrable. C’est un nuage de buée émergeant des pierres qui a amené les spéléologues à penser qu’il existait une cavité au-delà d’un minuscule orifice. La chatière d’entrée fut dégagée rapidement. Derrière, un couloir sombre plongeait vers l’inconnu : la grotte de Villars venait d’être révélée.

Après avoir aménagé un passage, les découvreurs – Marie Claude Ferres, Yann Jezequel, Robert de Faccio, Bernard Pierret et Pierre Vidal – pénètrent avec émotion dans un jardin merveilleux aux allures fantastiques. Les spéléologues remarquèrent dans cette cavité vierge des traces de passages anciens (griffades d’ours et concrétions cassées, dont certaines avaient repoussé). De nombreuses expéditions successives seront nécessaires pour explorer tout un enchevêtrement de galeries et de salles s’étendant sur plus de 13 kilomètres et plusieurs niveaux. (1)

À la fin de 1957, les spéléologues observaient, après un parcours difficile, la première figure sous calcite, peut-être un bovin, et un long trait noir sur une draperie cassée de la Salle des Cierges, à une cinquantaine de mètres de l’entrée. Le 19 janvier 1958, une équipe de ce même groupe, accompagnée d’A. Glory, désobstruait une chatière, scellée par des concrétions, faisant communiquer la Salle des Cierges à la Salle des Peintures proprement dite. Il fut ainsi possible d’apercevoir, dissimulées sous la calcite, les dessins de la Rotonde des chevaux. C’est ainsi que fut découverte la zone la plus ornée de la grotte, consacrant Villars en véritable sanctuaire de l’art pariétal. (2)

L’abbé Breuil, le « pape de la Préhistoire », expertise les peintures et en 1959 la grotte de VILLARS est ouverte au public. Par la suite, A. Leroi-Gourhan (1959) ainsi que Brigitte et Gilles Delluc (1970) étudieront la grotte.

Classement

  • Classé Monument Historique par arrêté du 9 décembre 1958 (référence PA00083067).

Infos pratiques

Accès – Localisationicon info

  • Carte : IGN 47 – Pli A11.
  • Situation : Le Cluzeau, Villars (24530).
  • Accès : à 3,5 km nord-est de Villars. Bien indiqué.
  • Coordonnées GPS : Longitude 45.442257 N – Latitude 0.785176 E.
  • Google Map : http://goo.gl/maps/1yizW.

Visites

  • Découvrez le sentier préhistorique sur la faune, la flore et les climats de la préhistoire à nos jours.
  • Visite de groupes sur réservation.
  • Des chemins de randonnées vous permettront de découvrir les forêts alentours.

Services

  • Langue parlée autre que le français : anglais.
  • Vaste parking gratuit, accessible aux cars.
  • Bâtiment d’accueil avec boutique, glaces, bar, terrasse ombragée.
  • Consigne.
  • Aire de pique-nique avec tables forestières.
  • Salle de pique-nique.
  • Aire de jeux aménagée pour les enfants.
  • Des chemins de randonnées permettent de découvrir les forêts alentours.
  • Pour les scolaires, un parcours pédagogique et ludique a été aménagé dans un jardin thématique à proximité de la grotte.
  • Petits animaux de compagnie admis sur le site mais pas dans la grotte. Point d’eau.

Accessibilité – Confort

  • Point Dépose Minute.
  • Proximité du parking au site : 150 m.
  • Distance entre le guichet et le début de la visite : 150 m.
  • Distances à parcourir : 400 m.
  • Marches ou pentes à négocier : 25 marches et escalier raide.
  • Toilettes assez spacieuses pour accompagner un enfant, pour une personne à mobilité réduite. Eau Chaude. Espace bébé.
  • La température reste constance, proche de 13° C. Pévoyez un vêtement chaud même l’été.

Plus d’infos sur l’accessibilité et le confort de cette visite en consultant la page Grotte de Villars sur le site ConfortExplore.

Pour en savoir plus…


Notes et sources :

Crédit Photos :

  • Le cheval de Villars (emblème de la grotte) dordogne, By Mj.galais (Own work), via Wikimedia Commons.
  • L’ancienne entrée de la grotte de Villars, By Mj.Galais (Own work), via Wikimedia Commons.


Adresse

Adresse:

Grotte de Villars Le Cluzeau, Villars (24530)

Téléphone :
Contact
Planifier mon itinéraire

Heures d'ouverture

Lundi

Consultez le site officiel

Mardi

-

Mercredi

-

Jeudi

-

Vendredi

-

Samedi

-

Dimanche

-

Laisser un Avis

Intérêt du lieux
Beauté du lieux
Facilité à trouver
Qualité des services
Accessibilité handicap
Publication en cours ...
Votre évaluation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs
Captcha check failed