Chargemente en cours de…

 Classé Monument Historique (MH)Repaire noble depuis plus de 700 ans, la Maison Forte De Reignac abrite derrière sa façade une histoire vieille de plusieurs millénaires. Bâti au XVe siècle sur un site précédemment occupé pendant la préhistoire, ce « château falaise » troglodytique fût habité jusqu’au XXe siècle, avant d’ouvrir ses portes au public en avril 2006. Situé à Tursac, entre Montignac Lascaux et les Eyzies, sous les escarpements de la falaise, à deux pas de la Vézère, face à un gué, ce refuge surgit du roc dans lequel il est inséré. Infiniment plus grand que l’on ne peut le soupçonner de l’extérieur, véritable labyrinthe vertical s’échelonnant sur trois niveaux, l’édifice dissimule d’impressionnantes salles souterraines et aériennes, grande salle d’honneur, salles d’armes, chapelle, cachot, cul de basse-fosse… Les hommes préhistoriques furent les premiers à s’y établirent. Un demi-siècle de fouilles préhistoriques fut nécessaire pour mettre à jour de nombreux vestiges du solutréen et du magdalénien moyen : ossements de bestiaux, bifaces, ossements taillés, outils…. Classé monument historique, conservé dans un état exceptionnel et entièrement meublé d’époque, il est le seul monument français de type « château falaise » totalement intact. Longtemps exploité à des fins de recherche scientifiques et archéologiques, le site n’est ouvert à la visite que depuis avril 2006. Comme on peut le lire dans la brochure officielle de ce site touristique, ce château est sans aucun doute le plus étrange, le plus secret du Périgord, le plus extraordinaire et le plus mystérieux aussi. (1)


button icon button icon

À la découverte des lieux…

Lorsqu’on pénètre dans les entrailles de la Maison Forte De Reignac, on découvre une maison richement meublée dans le style périgourdin du XVIe au XIXe siècles. On peut y admirer la cuisine avec sa grande cheminée, ainsi qu’une intéressante salle à manger du XVIe siècle, avec ses remarquables armoires de bois sombres, son sol en pisé (petits cailloux juxtaposés plantés à la verticale). À l’étage, on est séduit par des pièces qui épousent la forme de la falaise. Dans le genre, le salon-bureau est assez impressionnant, avec son plafond de roche trouée naturelle. À noter également, le minuscule cachot et son « passe-plat » ! Petite évocation l’inquisition. La dernière pièce, la chambre de la comtesse, du XIXe siècle, nous fait faire un autre bond dans le temps, plus près de nous cette fois.

Entièrement meublée d’époque, elle cache d’impressionnants espaces souterrains, aériens et de vie : exposition d’objets préhistoriques dans l’abri-sous-roche, cuisine, grande salle d’Honneur, chambres, salle des Grands Hommes, chapelle, salle d’armes, chambre de la Comtesse, cachot, cul de basse-fosse. Des escaliers mènent à un belvédère naturel d’où la vue embrasse la Vézère.

Exposition sur le thème « La torture au Moyen-Âge »

Attenante à cette étonnante maison, on peut visiter une exposition sur le thème de la torture et la peine de mort. La torture et l’inquisition sont évoquées grâce à collection de soixante instruments de torture authentiques, d’armes et de divers objets utilisés du Moyen-Âge à la révolution, tous plus sordides les uns que les autres : garrot, fourche de l’hérétique, banc d’étirement, sièges cloutés, pal, ceinture de chasteté, guillotine… Visite libre sans réservation ni attente. Sonorisation d’ambiance. À ne pas mettre sous tous les yeux.

Cette exposition de renommée internationale est soutenue par des institutions humanitaires. Après avoir été présentée à Mexico, San Francisco, Tokyo, Madrid, Florence… elle est dévoilée dans un nouvel espace de la Maison Forte de Reignac. Cette collection de plus de soixante authentiques instruments de torture, d’exécution capitale ainsi que de gravures et tableaux d’époques, offre une synthèse visuelle de la terrible histoire des horreurs et de la cruauté humaine. Si les instruments exposés comme tels appartiennent au passé, d’autres plus diaboliques et plus sophistiqués sont créés et employés de nos jours. L’objectif de l’exposition est de sensibiliser le public à la pratique de la torture aujourd’hui dans le monde. (1)

Dans la maison de l’alchimiste: le cabinet de curiosités

Songez aux navigateurs et explorateurs du XVIe et XVIIe siècles, revenant des limites de mondes inconnus, à leurs récits extraordinaires sur des lieux absents des cartes: les fameuses terra incognita… Songez aux animaux vivants ou empaillés, aux objets et plantes étranges qu’ils ramenaient de leurs périples… Ils exaltaient ainsi l’imaginaire de tout le vieux continent. Dès le XVIe siècle, ces curiosités se retrouvaient dans les palais et cours royales d’Europe. Ces cabinets se présentaient comme de véritables capharnaüms où se côtoyaient pêle-mêle, tout ce que la nature produisait de plus étrange en faune et flore, ainsi que des objets hétéroclites réalisés par les hommes… Une mode était née : les cabinets de curiosités ou de raretés. Ils vont fleurir dans tous les domaines nobles, initiant avec Messieurs Buffon et Cuvier les premiers jardins botaniques, zoologiques et musées. (1)

Maison-Forte de Reignac, Tursac, Dordogne

L’accès à La Maison Forte de Reignac – Une bretèche – La cloche d’alarme, 1752

Une brève histoire de la Maison Forte de Reignac

Un village du haut Moyen-Âge (Xe siècle), creusé dans le rocher, a été fortifié pour résister aux raids des Normands. Dans ce vaste ensemble, encore occupé au XVIIe siècle, on remarquera la chapelle du XVe siècle. Tursac était au XIVe siècle hors châtellenie. Comme ancien repaire noble il avait, en 1760, justice sur la paroisse. Nous savons par Tarde qu’en 1353, les Anglais surprirent l’église et le fort, d’où ils firent dès lors des courses vers Sarlat. Escande nous apprend qu’en 1354, Renaud de Pons et les habitants de Sarlat les assiégèrent avec leur bride. Les Anglais furent vite contraints de quitter la place. (2)

Au XVIIIe siècle, cette demeure dépendait de la seigneurie de Marzac. La maison est constituée d’une façade à quelques mètres en avant de la falaise. Sur la gauche se voit une avancée du bâtiment qui devait être un peu plus élevée à l’origine, et constituer une sorte de tour carrée. Sous les fenêtres se trouvent des meurtrières d’arme à feu, à trois redans. La porte était protégée par un mâchicoulis. Au rez-de-chaussée, la maison masque un abri-sous-roche. La toiture est en partie formée par l’avancée du rocher, et en partie couverte en tuiles plates. Au-dessus du bâtiment court une terrasse rocheuse qui fut aménagée au Moyen-Age. (3)

Classement


Infos pratiques

Accès – Localisationicon info

  • Carte : IGN 48 – Pli C3.
  • Situation : Route de Montignac 24620 Tursac.
  • Accès : 6 km nord-ouest de Tursac.
  • Coordonnées GPS (degré décimaux) : xxxxxx.
  • Google Map : https://goo.gl/maps/JcngCW1L6iP2.

Visites

  • Visite libre et sans réservation ni attente. Parcours sonorisé.

Services

  • Langues parlée autre que le français : anglais.
  • Boire et manger : distributeur, aire de pique-nique.
  • Admis sur le site en laisse.

Accessibilité – Confort

  • Point dépose minute.
  • Proximité du parking au site : 50 m.
  • Distance entre le guichet et le début de la visite  200 m.
  • Beaucoup de distances à parcourir.
  • Nombreuses marches ou pentes à négocier. Visite difficile quand il y a du monde à cause des escaliers étroits.
  • Toilettes séparées homme/femmes, assez spacieuses pour accompagner un enfant, pour une personne à mobilité réduite.

Plus d’infos sur l’accessibilité et le confort de cette visite en consultant la page La Maison Forte de Reignac sur le site ConfortExplore.

Pour en savoir plus…


Notes :

  •  (1) Brochure officielle du site.
  •  (2) Dictionnaire des châteaux du Périgord, Guy Penaud, Éditions Sud-Ouest, Bordeaux, 1996.
  •  (3) Site du Ministère de la Culture, Base Architecture-Mérimée, direction de l’Architecture et du Patrimoine, notice n° PA00082415.

Crédit Photos :

  • La maison forte de Reignac, Tursac, Dordogne, By Père Igor (Own work), via Wikimedia Commons.
  • Cloche d’alarme, 1752, à la Maison-Forte de Reignac, Dordogne, By Jebulon (Own work), via Wikimedia Commons.


Adresse

Adresse:

Maison Forte de Reignac, Tursac

Téléphone :
Contact
Planifier mon itinéraire

Heures d'ouverture

Lundi

Consultez le site officiel

Mardi

-

Mercredi

-

Jeudi

-

Vendredi

-

Samedi

-

Dimanche

-

Laisser un Avis

Intérêt du lieux
Beauté du lieux
Facilité à trouver
Qualité des services
Accessibilité handicap
Publication en cours ...
Votre évaluation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs