musee-vesunna-cover

Au cœur de la cité antique de Périgueux, près de la Tour, furent découverts en 1959 les vestiges d’une vaste maison gallo-romaine ornée de peintures murales, la domus de Vésone. Classée monument historique en 1963, il fallait la préserver et la mettre en valeur. La construction d’un musée consacré à l’antique Vésone a été confiée à l’architecte international Jean Novel. Un bâtiment à l’architecture novatrice protège et met en valeur près de 4 000 m2 de fouilles archéologiques, un témoignage unique en Aquitaine. La vie quotidienne et la ville antique sont présentées aux travers de collections archéologiques datées du Ie au IIIe siècle de notre ère…


button icon button icon

À la découverte des lieux…

J’ai proposé de créer les conditions d’une lecture déconnectée des constructions voisines gênantes (…). Pour cela, un mur épais de 90 mètres a été construit, écran minéral capable de récréer un parc archéologique intégrant la Tour de Vésone, la domus de Vésone et en limite Nord, le mur d’enceinte du IIIe siècle. J’ai proposé de couvrir la domus d’un parapluie large, haut et simple. D’une géométrie calquée, héritée du plan gallo-romain. À tel point que la sous-face absolument plane est une transcription déconnectée des plans couverts. Prétexte à quelques élégances graphiques faites de cette sobriété abstraite qui n’appartient qu’aux arts de notre siècle. Sous cette nappe qui plane à environ 9 mètres au-dessus des murs antiques, le moins de perturbations possible. Quelques parois de verres faites de modules suspendus, les plus immatériels afin de jouer avec le paysage qui se développe autour. Quelques platelages de bois qui laissent voir les traces des murs, quelques graviers colorés pour rappeler des usages perdus. Tout cela surtout pour révéler les plans de la ville perdue… plans lisibles dès l’arrivée sur l’ensemble du site, ainsi que de la mezzanine du musée. Les fouilles des petits péristyles au nord sont conservées (…). Le mur épais reçoit les pièces du musée lapidaire. La maison de Monsieur Taillefer est conservée en l’état, sauf pour quelques modifications mineures. Elle accueille les services et le bureau de la conservation. Ainsi, toutes les mémoires du lieu seront-elles à la fois protégées et révélées aux regards de notre époque. » — Extrait de la Profession de foi de Jean Nouvel. (1)

Classée Monument Historique le 25 octobre 1963, la villa gallo-romaine (« domus de Vésone ») est aujourd’hui au centre d’une nouvelle réalisation muséographique conçue par l’architecte Jean Nouvel. Le musée est consacré à l’antique Vésone (Vesunna), cité gallo-romaine la mieux connue et la mieux conservée d’Aquitaine. Il a ouvert ses portes au public le 12 juillet 2003.

La domus de Vésone, un site gallo-romain exceptionnel

Dans le cadre d’un projet de construction d’HLM (sur les pépinières municipales), des sondages mettent au jour des murs gallo-romains ornés d’enduits peints, conservés sur une hauteur d’un mètre de haut. C’est ainsi qu’en 1959 sont découverts les vestiges d’une domus (maison en latin). Les archéologues la baptisèrent « Villa des Bouquets » (ou la Domus des Bouquets) du nom de la rue qui la longeait autrefois. On l’appelle aujourd’hui « domus de Vésone ».

Ce site est unique en Aquitaine, exceptionnel par sa taille (4000 m2), sa richesse et l’élévation des murs ayant conservés leur décor peint. L’histoire de la maison remonte au Ier siècle après J-C, elle fut remplacée un siècle plus tard par une deuxième Domus, plus grande et plus luxueuse, construite sur le remblai de la première. C’est grâce à cette réhabilitation que les peintures murales enfouies sous la deuxième maison ont pu être conservées. Elle dispose d’une cuisine, d’un triclinium (salle à manger), d’un balnéaire (thermes privés) et s’organise autour d’un jardin avec bassin. Les fouilles effectuées sur le nord et le sud du site mettent au jour un péristyle à bassin au nord ainsi qu’une grande salle de réception au sud. Plusieurs puits sont fouillés et l’on découvre une pompe en bois dans le puits est. (2)

La création du musée Vesunna

Très vite apparut la nécessité d’assurer une bonne conservation du site. En 1993, la commune de Périgueux organise un concours d’architecture pour protéger les vestiges gallo-romain et créer un musée pour les exposer. La structure à mettre en place est assez complexe car il faut mettre en valeur les vestiges sur un site qui est classé au titre des monuments historiques, proche d’un autre site classé, la Tour de Vesunna. C’est Jean Nouvel, architecte natif de Fumel et futur lauréat du prix Pritzker 2008, qui remporte ce concours. Il conçoit ce musée en deux parties.

La ville et la vie publique

Un grand mur en béton, long de 90 mètres, sert de contrefort à un « toit parapluie » qui abrite une sorte de mezzanine sur deux étages. S’offre alors au visiteur une vue plongeante, spectaculaire, sur les  2 400 m2 de vestiges archéologiques. On y découvre également la première grande thématique de l’exposition permanente : la ville et la vie publique. À l’aide des vestiges retrouvés sur le site et dans tout Vesunna (blocs d’architecture, sculptures, stèles funéraires…), de nombreux aspects sont abordés tels que l’organisation des villes, la vie quotidienne des habitants, les monuments civils, les rites funéraires, la religion, les échanges économiques…

Des maquettes de la ville et des principaux monuments attestent l’importance de l’ancienne Cité des Petrucores. Tout d’abord, la maquette de Vesunna qui met en perspective le site dans son environnement urbain. Elle permet d’observer les décors et inscriptions des bâtiments publics de la ville : la mosaïque du forum, les maquettes du temple et de l’amphithéâtre, l’aqueduc, les restes de colonnes… Sur la seconde mezzanine, on trouve ce qui concerne le monde funéraire, notamment des stèles extraites du rempart du IVe siècle. Ensuite, on passe devant la statuaire religieuse puis le thème du commerce, avant de descendre sur la domus.

Une maquette au 1/50e restitue la domus de Vésone à la fin du IIe siècle av. J.-C. Les collections sont présentées par thèmes : l’eau avec la présentation d’une pompe en bois retrouvée dans l’un des puits, la religion, le chauffage, la nourriture, les jeux, les soins du corps… La visite se fait autour du jardin central, où l’on peut voir une magnifique fresque représentant une riche faune marine sur un fond rouge bordeaux, datée du milieu du IIe siècle ap. J.-C. (3)

La domus et la sphère privée

La seconde partie s’intéresse à la sphère privée, avec les objets du quotidien… C’est l’occasion de pénétrer dans la fameuse Domus, élément phare de ce musée. On retrouve les éléments clés de l’architecture typique de Jean Nouvel : métal et verre sont savamment mélangés. Le « toit parapluie » – dont nous avons parlé précédemment – est soutenu par quatorze légers piliers latéraux métalliques de 9 mètres de haut qui sont les seuls à avoir un impact au sous-sol, et préservent ainsi les vestiges, sur 2 000 m2. Les murs de verre offrent une luminosité naturelle exceptionnelle permettant d’admirer les vestiges et le jardin avoisinant à l’extérieur de la Domus. On aperçoit également la Tour Vésone toute proche et les vestiges du rempart du IVe siècle. L’éclairage naturel changeant anime les vestiges. L’avancée du toit (10 m à l’aplomb des vitrages) et la nature des panneaux de verres sont calculées pour mettre le musée à l’abri de l’ensoleillement direct, assurer des conditions thermiques stables, et donc compatibles avec les exigences de la conservation d’objets anciens.

En descendant au rez-de-chaussée, le visiteur s’immerge au cœur des vestiges de la domus. Il chemine au-dessus des couloirs et passages qu’empruntaient les anciens Gallo-Romains, à près de deux mètres au-dessus du sol antique, sur un platelage en bois posé sur une ossature métallique ; la vue plongeante, lui permet de découvrir les différents lieux de vies, d’apprécier le décor intérieur des pièces (enduits peints présentés in situ dont la fresque aux poissons décorant le mur extérieur d’un grand bassin central), tout en se familiarisant avec les principales caractéristiques de la civilisation gallo-romaine. (2)

C’est ainsi que la cuisine sert de prétexte pour présenter les modes d’alimentation de l’époque. Les pièces d’eau permettent d’aborder les thèmes de l’hygiène et de la beauté. Pour ce faire, de nombreux objets sont exposés pour compléter l’argumentaire et rendent la visite interactive. En suivant les vitrines, le visiteur découvre les objets du quotidien. Au-delà des parois vitrées du musée, composées de modules suspendus, on identifie les restes du rempart du IVe siècle et la tour de Vésone. Une muséographie attractive et synthétique complète ce dispositif permettant de bien comprendre la vie d’une cité gallo-romaine du début de notre ère. (3)

En saison, sont organisés des visites guidées et des ateliers ludiques permettent aux enfants de découvrir le musée et les expositions temporaires.

Situé dans le parc de Vésone réaménagé, le musée est le point de départ de la visite de l’ancienne cité gallo-romaine.

Le site-musée gallo-romain Vesunna, labellisé « Tourisme et handicap »

En 2013, à la suite de nombreux aménagements, le musée est labellisé « Tourisme et handicap » pour une période de cinq ans. Des outils spécifiques sont prévus pour accueillir les personnes handicapées ou à mobilité réduite avec le toucher, l’ouïe ou l’odorat. Entre autres, elle est en possession d’un document d’aide à la visite pour les malvoyants ou non-voyants. Les textes en gros caractères ou en braille sont accompagnés d’illustrations en relief et permettent d’aborder toutes les thématiques du musée.

Classement

  • Classé Monument Historique par arrêté du 25 octobre 1963 (référence n° PA00082763).
  • Le musée est labellisé « Tourisme et handicap » pour une période de cinq ans.

JP-vue-gale-6939


Infos pratiques

Accès – Localisationicon info

  • Carte : IGN 48.
  • Situation : Parc de Vésone – 20, rue du 26e Régiment d’Infanterie – 24000 Périgueux.
  • Accès : à l’entrée de Périgueux suivre les panneaux « Cité romaine ».
  • Coordonnées GPS (degré décimaux) : 45.1796980.713222.
  • Google Map : https://goo.gl/maps/67jVpGoQELt.

Visites

  • Livret d’aide à la visite (disponible à l’accueil du musée).
  • Audioguides : français, anglais, hollandais, allemand, espagnol.
  • Audioguide pour les 7-12 ans « Apollinaris et la colère des Dieux » en français, hollandais.
  • Visites guidées, à 15 heures, durant les vacances scolaires de la zone C, les jours ouvrables.
  • Ateliers pour les 7-14 ans, à 15 h durant les vacances scolaires de la zone C, certains jours. Inscription recommandée. Renseignements sur le thème et le calendrier au 05 53 53 00 92.
  • Les groupes de plus de 20 personnes bénéficient d’un tarif spécifique qui comprend la visite commentée. Réservation obligatoire.
  • Les scolaires sont accueillis suivant les niveaux et les besoins des classes, autour de diverses thématiques comme « La vie quotidienne pendant l’antiquité », « L’épigraphie latine », « Les sciences de l’archéologie » ou des thèmes transversaux comme l’eau, l’alimentation, la citoyenneté. Les enseignants trouveront des précisions auprès de l’équipe de médiation, ainsi que de nombreux outils pédagogiques pour leur permettre de construire leurs parcours.
  • Le musée Vesunna a obtenu en avril 2013, l’attribution du Label Tourisme et Handicap, pour une durée de 5 ans.

Services

  • Boutique.
  • Parking de Vesunna : gratuit.

logo-semitour-perigord-150Accessibilité – Confort

  • Point Dépose Minute.
  • Ascenseur disponible pour passer d’un niveau à l’autre.
  • Prêt de sièges pliants (disponible à l’accueil du musée).
  • Boucle magnétique à l’accueil du musée.
  • Dans la boutique, un endroit confortable pour se reposer.
  • Toilettes séparées homme/femmes, assez spacieuses pour accompagner un enfant, pour une personne à mobilité réduite, espace bébé.
  • Les animaux de compagnie ne sont pas admis.

Plus d’infos sur l’accessibilité et le confort de cette visite en consultant la page Musée Vesunna sur le site ConfortExplore.

Pour en savoir plus…


Notes et sources :

Crédit Photos :

  • © www.perigueux-vesunna.fr


Adresse

Adresse:

Musée Vesunna 24000 Périgueux

Téléphone :
E-mail:

-

Planifier mon itinéraire

Heures d'ouverture

Lundi

Consultez le site officiel de la Semitour

Mardi

-

Mercredi

-

Jeudi

-

Vendredi

-

Samedi

-

Dimanche

-

Laisser un Avis

Intérêt du lieux
Beauté du lieux
Facilité à trouver
Qualité des services
Accessibilité handicap
Publication en cours ...
Votre évaluation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs
Captcha check failed